Une collaboration étroite avec les villes partenaires et les organisations culturelles

L’extension géographique du festival remonte à 1997. Ce fut un succès. C’est la voie la plus indiquée pour lui donner une plus grande dimension et en accroître l’intérêt, tout en lui en permettant d’atteindre un public plus large. Le festival peut ainsi se dérouler de manière sereine et offrir en même temps aux chœurs participants la possibilité de se produire plusieurs fois dans des endroits uniques en Flandre, à Bruxelles et dans le Nord de la France.

Le volet central du Festival demeure bien sûr à Watou-même, mais des préouvertures et des concerts sont organisés dans d’autres villes. Nous sommes particulièrement heureux de pouvoir ainsi développer ces initiatives en étroite collaboration avec les administrations communales concernées ou avec  des partenaires culturels privés.

Une préouverture est prévue à Houtkerkque, un adorable village de la Flandre française, situé à 3 km de Watou. La municipalité, l' association pour la sauvegarde du patrimoine Houtkerkquois et la paroisse mettent tout en œuvre pour que cette soirée rencontre un plein succès.

La basilique Saint-Servais de Grimbergen.

Saint-Jean Poperinghe.

 

Notre Dame à Coxyde.

La Cathédrale Notre-Dame d’ Anvers

La Cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles.

Saint-Eloi à Dunkerque

Saint-Médard à Wervik

 Quant au cœur du Festival, il se déroulera à Watou où quatre auditions, cinq concerts et un grand nombre de célébrations liturgiques en formeront l’épine dorsale.  C’est dans les célébrations liturgiques chantées que le grégorien retrouvera de plein droit sa place naturelle.